Un samedi sur le terrain

Situé à la pointe nord de notre département, Le Crozet est l’un des « villages de caractère » de la Loire. Une reconnaissance qui doit beaucoup au travail acharné mené par mon ami René-André Barret, qui en a été le maire durant trente ans, et les équipes municipales qu’il a animées.

Les conditions sanitaires le permettant à nouveau, nous avons enfin pu tenir une cérémonie saluant cet engagement, le samedi 4 septembre. En présence de nombreux élus, anciens et actuels, du Crozet et des communes alentour, René-André Barret s’est ainsi vu décerner le titre de maire honoraire, des mains de son ancien premier adjoint Pierre Romanet.

Pour ma part, c’est avec beaucoup de plaisir que je lui ai remis la médaille du Sénat pour son action au service de nos concitoyens, non seulement comme maire, mais aussi président de la communauté de communes de La Pacaudière pendant 12 ans et conseiller général pendant 11 ans. C’est lorsqu’il représentait le canton de La Pacaudière au conseil général que j’ai pu rencontrer et apprécier René-André, un élu à la fois discret, travailleur, très appliqué à défendre les intérêts de son territoire et à exercer son mandat dans la plus grande proximité.

Au même moment, bien plus au sud, avait lieu l’inauguration du bâtiment technique de Saint-Jean-Soleymieux, autour d’Evelyne Chouvier, maire de la commune, et de ses adjoints. Inauguration qui avait elle aussi été différée depuis un an, en raison des contraintes sanitaires. Ne pouvant y être en personne, j’y étais néanmoins représenté par mon attachée parlementaire Isabelle Dumestre. Une cérémonie chaleureuse, en présence de mes collègues Bernard Fournier et Cécile Cukierman, du député Dino Cinieri, du vice-président du département Jean-Yves Bonnefoy, du vice-président de Loire Forez François Mathevet, des maires des communes voisines et des habitants.

Le bâtiment fonctionnant déjà depuis un an, c’est en pleine connaissance de cause que les élus Saint-Joinards ont pu remercier les entreprises (toutes locales) qui sont intervenues sur le chantier. Une réalisation fonctionnelle, spacieuse, accessible, bien pensée pour les agents communaux qui y travaillent. A l’issue de la coupure du ruban et de la visite des lieux, les invités se sont attardés longuement autour du buffet (servi par un traiteur lui aussi local), goûtant au plaisir de pouvoir se retrouver, à nouveau, pour un de ces agréables moments de convivialité dont la crise sanitaire nous avait privés.

Facebook