Pour un numéro unique d’appel d’urgence : le 112

Aux côtés de nombreux parlementaires, élus locaux et représentants de services d’urgences, j’ai cosigné la tribune « Urgence vitale pour le 112 » initiée par la Fédération nationale des Sapeurs-Pompiers pour soutenir la mise en place d’un numéro unique d’appel d’urgence, le 112.

La crise sanitaire que nous traversons depuis plus d’un an a profondément impacté notre système de soins, en particulier pour la gestion de l’urgence. En effet, le 15, désigné par le Gouvernement comme numéro d’appel pour les cas de Covid, a rapidement été débordé et est devenu injoignable.

Au-delà de cette pandémie, notre système de prise en charge des urgences est souvent dépassé et est malheureusement devenu obsolète.

Ainsi, il est temps de transformer en profondeur notre système de secours, notamment par une réforme de l’action publique visant à distinguer clairement l’urgent du non-urgent.

La mise en place d’un numéro unique d’appel d’urgence, le 112, est donc indispensable. Déjà expérimenté dans trois régions françaises, cette mesure de simplification, complétée par un numéro d’accès aux soins non urgents tel que le 116 117, permettrait de garantir une réponse rapide, proche et efficace à toutes les situations d’urgence.

La proposition de loi, déposée par le député Fabien Matras en juin 2020, doit être rapidement examinée à l’Assemblée nationale pour que la navette parlementaire se poursuive au Sénat dans les meilleurs délais.

Retrouver l’intégralité de l’article :

https://www.lemonde.fr/idees/article/2021/05/10/premiers-secours-la-mise-en-place-d-un-numero-unique-d-appel-d-urgence-est-necessaire-et-salutaire_6079700_3232.html

Facebook