Notre opposition à une réforme de la police judiciaire non concertée

Aux côtés de mes collègues sénateurs du groupe Socialiste, Ecologiste et Républicain, et des députés du groupe Socialistes et apparentés, j’ai cosigné une tribune pour demander une suspension de la réforme de la police judiciaire souhaitée par le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin.

Cette réforme globale de la police conduirait à une départementalisation des différentes directions sous l’autorité directe du Préfet. Par conséquent, les services de Police judiciaire, dépendants actuellement du niveau supra-départemental, seraient intégrés dans des services départementaux fusionnés.

Mené sans concertation et d’abord dans un souci de pure rationalisation budgétaire, ce projet de réforme risque de fortement limiter les missions et les compétences d’une police judiciaire qui dispose d’une véritable expérience de lutte contre la petite et la moyenne délinquance.

La réorganisation de la hiérarchie laisse également craindre quelques inquiétudes sur l’indépendance de la police judiciaire et le retour en force de la politique du chiffre.

Les récentes contestations de nombreux policiers de la PJ prouvent une nouvelle fois, le manque de concertation de la part du Gouvernement.

Dès l’examen du projet de loi d’orientation et de programmation du ministère de l’intérieur (LOPMI), qui débute cette semaine au Sénat, nous serons vigilants sur ce sujet, notamment en demandant la suppression des éléments évoquant cette réforme dans la LOPMI.

https://www.lejdd.fr/Politique/tribune-police-judiciaire-des-deputes-et-senateurs-socialistes-et-ecologistes-denoncent-la-reforme-4139387?fbclid=IwAR1TCM7loxMxmtxz-Dzl4HlIQm1j79DGMzmymwZlDGe1pVHS5bu_VCJ2tPs

Facebook