Cérémonie au Puits Couriot

Ce samedi 5 décembre j’étais présent pour la cérémonie, en comité restreint, devant le monument aux morts du Puits Couriot, à Saint-Étienne, dédié « aux victimes de la guerre et du devoir ».

Le président des Amis du Musée de la Mine, Michel Béal, a rappelé toute l’importance de la mine, indissociable de l’histoire industrielle de notre département, et de ces fêtes de la Sainte-Barbe qui permettaient aux mineurs d’oublier, durant ce moment de convivialité, leurs dures conditions de vie et de travail.

J’ai particulièrement apprécié le propos de la Préfète de la Loire, Catherine Seguin, qui a souligné que la place que tiennent la mine et les mineurs dans notre imaginaire collectif est forte, car ils symbolisent à la fois la capacité de l’Homme d’exploiter la Nature jusque dans les entrailles de la Terre, mais aussi sa capacité à se mobiliser contre l’exploitation.

A côté des grands noms qui ont raconté leur vécu – non seulement Zola, mais aussi plus près de nous Jules Vallès ou la journaliste Séverine – Mme la Préfète a également salué l’œuvre des mineurs eux-mêmes, qui sont les ouvriers qui ont le plus écrit pour raconter leurs conditions.

C’est pourquoi je me suis opposé, lors de l’examen du projet de loi de finances, à la baisse des crédits destinés à la gestion économique et sociale de l’après-mines, qui va plus loin que la réduction du nombre des ayants-droit et va donc se traduire par une diminution des prestations sociales de nos anciens mineurs et de leurs ayant-droit.

Je suivrai également de près la prochaine réforme du code minier, que le gouvernement veut introduire, essentiellement par voie d’ordonnance, dans le projet de loi prévu pour transcrire les propositions de la Convention citoyenne pour le climat.

Mesures sanitaires obligent, chaque institution n’était représentée que par une personne lors de cette cérémonie. Je représentais ainsi mes trois collègues sénateurs ligériens, Bernard Bonne, Cécile Cukierman et Bernard Fournier, aux côtés de Gaël Perdriau, maire de Saint-Étienne, Jean-Michel Mis, député, Georges Ziegler, président du conseil départemental, Samy Kéfi-Jérôme pour le conseil régional, Marie-Caroline Janand, directrice du Musée de la Mine, Michel Béal, président des Amis du Musée, deux élèves ingénieurs de l’École des Mines et Alain Mailhé, directeur départemental du SDIS.

Facebook