Triple inauguration à Saint-Héand

C’est avec grand plaisir que j’ai participé, à l’invitation du maire Jean-Marc Thélisson, à une triple inauguration ce samedi 27 novembre à Saint-Héand : celle du bâtiment médiathèque – logements sociaux – ascenseur urbain, réalisé avec Bâtir et Loger.

Pour celles et ceux qui, comme moi, connaissent bien Saint-Héand et ont pu apprécier, à pied, le « plaisir » de gravir la côte bien raide pour arriver en haut du village, la création d’un ascenseur urbain a tout d’une petite révolution. Cet ascenseur permet en effet de rejoindre désormais sans effort, depuis le parking de l’Avenir, le haut du village en débouchant sur le parvis de la nouvelle médiathèque. De quoi modifier profondément les déplacements dans la ville pour les Héandais et Héandaises, ainsi que les visiteurs de passage, et apaiser la circulation automobile dans le centre.

Pour moi qui milite depuis de nombreuses années pour que les bailleurs sociaux réinvestissent dans les communes rurales, c’est toujours un plaisir de pouvoir inaugurer des logements sociaux. Ces nouveaux logements sont idéalement situés en centre bourg, dans le bâtiment qui accueille l’ascenseur et est attenant à la médiathèque. La possibilité d’accroître le parc locatif est un levier appréciable pour le dynamisme de nos communes et particulièrement pour le renouvellement de la population scolaire.

Troisième équipement inauguré ce samedi, et non des moindres : une toute nouvelle médiathèque. C’est sur ce lieu de culture et d’échanges « essentiel » que j’ai tenu à axer mon propos, lors des discours inauguraux, prononcés en présence des élus Héandais, de mes collègues Cécile Cukierman et Bernard Fournier, et de plusieurs maires de la Métropole.

Vous en trouverez le contenu complet ici :

 » C’est un très grand plaisir d’être avec vous aujourd’hui pour inaugurer un équipement qui me tient particulièrement à cœur, avec cette médiathèque.

Un plaisir redoublé par le fait que ce soit à Saint-Héand, commune où j’ai grandi.

La bibliothèque, contrairement à ce qu’on a pu entendre à certains moments de la crise sanitaire est bel et bien un espace essentiel pour tout un chacun, comme pour notre Société.

Lieu d’échanges et de culture, la bibliothèque est un espace où les barrières générationnelles et sociales disparaissent.

C’est un lieu qui arrive dans nos quotidiens dès le plus jeune âge. La bibliothèque est en cela un acteur éducatif à part entière car elle accompagne l’élève dans ses apprentissages, mais aussi dans ses loisirs et sa citoyenneté.

Ce compagnonnage ne s’arrête pas, bien heureusement, avec l’arrivé à l’âge adulte.

Marcel Proust a dit que « la lecture est une amitié ».Une relation forte que partagent plus de 6 millions de Français en étant inscrits dans l’une des 16 500 bibliothèques de France et en ayant emprunté 247 millions de livres en 2019 !Ces chiffres nous rappellent à quel point la bibliothèque est le lieu culturel de référence pour les Français, par sa présence sur l’ensemble du territoire.

Je tiens à saluer le formidable travail réalisé par les bibliothécaires, les archivistes, les documentalistes, qui font vivre ces lieux au quotidien.

Merci à elles et à eux pour leur engagement, leur capacité à transmettre leur passion, à nous recommander des livres en lien avec nos goûts et nos envies, mais aussi à nous surprendre, parfois nous bousculer, par leurs conseils de qualité, et nous ouvrir autant de portes sur l’imaginaire ou sur des aspects de la réalité qu’on ne suspectait pas. Vous faites un travail essentiel !Tout comme pour les autres services publics, les bibliothèques font face à des changements dans les pratiques et les besoins, et il est nécessaire de s’y adapter.

Si les élus locaux et les agents ont su faire preuve de volontarisme et d’inventivité – comme le beau projet que nous inaugurons aujourd’hui le confirme – trop peu de lois ont été discutées pour moderniser ou valoriser cet acteur de la culture.

Aussi, je suis heureux que nous ayons pu récemment examiner une proposition de loi initiée par une collègue de mon groupe, Sylvie Robert, qui instaure pour la première fois un cadre juridique pour les bibliothèques des collectivités locales.

Dans un objectif de renforcement de la lecture pour tous les publics, ce texte précise les missions des bibliothèques des collectivités et affirme le caractère libre et gratuit de l’accès aux bibliothèques municipales.

Ce service public essentiel méritait bien une loi-cadre et je suis vraiment heureux qu’une telle loi ait pu être adoptée à l’unanimité, à l’Assemblée nationale comme au Sénat, en première lecture. C’est assez rare pour le souligner !Le texte revient au mois de décembre au Sénat en seconde lecture et j’espère vraiment qu’on pourra transformer l’essai.

En tous cas, encore merci à Jean-Marc Thélisson et à toute son équipe municipale de m’avoir invité pour participer à cette inauguration, chargée de sens.

Je pense avec beaucoup d’émotion à tous les petits Saint-Héandais qui vont faire leurs premiers pas et grandir dans la lecture, grâce à ce bel outil que vous mettez à leur disposition. Et j’aimerais bien revenir quelques années en arrière pour être à leur place. « 

Facebook