Réforme des retraites : Refus de la procédure accélérée

Mes collègues et moi-même du groupe socialiste et républicain du Sénat refusons la procédure accélérée pour l’examen du projet de loi relatif au système universel de retraite.

Ce projet de loi a fait l’objet d’un avis très critique du Conseil d’Etat qui ne garantit pas la sécurité juridique de la réforme et pointe notamment des projections financières lacunaires de son étude d’impact. Ce texte renvoie en outre à pas moins de 29 ordonnances, et sur des sujets majeurs tels que la pénibilité, interdisant ainsi toute vision globale sur la réforme d’un pilier de notre pacte social.

Vouloir examiner en procédure accélérée un texte de loi aussi bâclé qui concernera la totalité des Français avec un impact financier autour de 14% du PIB relève, au-delà du mépris pour notre travail de parlementaire, d’un véritable déni de démocratie.

Le gouvernement ne saurait importer au Parlement les maîtres-mots de sa méthode de travail : improvisation, approximation et précipitation.

Facebook