Notre soutien à la Palestine et au peuple palestinien avec le député Régis Juanico

Depuis mon élection en tant que sénateur en 2017, je me suis toujours positionné sur les grands enjeux internationaux, en apportant une attention toute particulière aux peuples opprimés.

Aux côtés de mon collègue député Régis Juanico, nous avons régulièrement interpellé Jean-Yves Le Drian, ancien ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, sur la situation en Palestine et les trop nombreuses violences et exactions subies par le peuple palestinien.

Ainsi, voici les principales interventions sur ce sujet géopolitique majeur :

  • en août 2018, j’ai interpellé Jean-Yves Le Drian sur le sort des 313 mineurs palestiniens qui se trouvaient en détention en Israël, ainsi que sur leurs conditions de détention particulièrement inhumaines,
  • en juillet 2020, avec le député Régis Juanico, nous avons interpellé le ministre des Affaires étrangères, sur l’arrestation de Salah Hamouri, avocat franco-palestinien, arrêté sans aucune raison valable par les autorités israéliennes. Après une première libération, Salah Hamouri a vu ses droits amputés (notamment par des interdictions de déplacement) avant d’être de nouveau arrêté. Face à ces agissements intolérables du gouvernement israélien, nous avions interpellé à deux reprises le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian,
  • en mai 2021, à l’initiative des députés Elsa Faucillon et Bruno Joncour, et aux côtés de mon collègue Régis Juanico et de nombreux parlementaires, nous avons adressé une lettre au président de la République pour que la France engage une action diplomatique d’envergure pour rappeler aux autorités israéliennes le droit des Palestiniens de vivre à Jérusalem-Est, à la suite de nombreux affrontements dans les secteurs de Sheikh Jarrah, de la porte de Damas et de Bab-Al Zahra,
  • en octobre 2021, j’ai alerté le ministre des affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, sur le blocus conduit dans la Bande de Gaza par l’État d’Israël depuis le mois de juin 2007, qui a conduit à des pénuries de médicaments et d’équipements essentiels pour les Gazaouis.

Face à ces enjeux géopolitiques particulièrement complexes, il est du devoir d’un parlementaire d’être un relai pour les associations, les ONG et les collectifs qui connaissent les problématiques et les réalités du terrain.

C’est ce que nous avons porté avec mon collègue Régis Juanico, que je salue amicalement.

Facebook