Ma rencontre avec Roger Violante, maire de Saint-Bonnet-le-Château

Ce vendredi 21 juin, je me suis rendu à la maire de Saint-Bonnet-le-Château où j’ai rencontré Roger Violante, maire de la commune, Annie Grégoire, maire d’Aboën, et Gilbert Soulier, maire de Saint-Nizier-de-Fornas. Nous avons échangé pendant près d’une heure autour de la thématique du financement des travaux de l’école primaire de Saint-Bonnet-le-Château.

M. le Maire a d’abord rappelé les caractéristiques de sa commune, et notamment sa très faible superficie, ce qui rend difficile la construction de toute nouvelle infrastructure scolaire.

Une des autres particularités de Saint-Bonnet-le-Château est que la commune accueille dans ses écoles des enfants de 8 communes des alentours : Aboën, La-Chapelle-en-Lafaye, La Tourette, Merle-Leignecq, Montarcher, Rozier-Côtes-d’Aurec, Saint-Hilaire-Cusson-la-Valmitte et Saint-Nizier-de-Fornas, toutes ces communes n’ayant plus d’école depuis longtemps. Au total, ce sont 1150 élèves qui fréquentent les écoles de la commune, quand celle-ci compte au total 1 630 habitants.

Monsieur le maire m’a ensuite expliqué le projet de réhabilitation énergétique et des travaux d’amélioration des conditions d’accueil des élèves. Les 9 communes se sont réunies en créant en 2009 le Syndicat Intercommunal des Ecoles Publiques de Saint-Bonnet-le-Château.

Mes trois interlocuteurs m’ont présenté leur démarche d’investissement, qui s’élève à près de 750 000 €, et surtout les difficultés qu’ils rencontrent dans leurs recherches de subventions. Seul le sous-préfet de Montbrison leur a promis une subvention DETR.

Je ne doute pas que le conseil départemental répondra favorablement aux demandes de ces communes même s’il faut en convenir, le montage juridique de cette structure est atypique pour notre département.

Facebook