Ma rencontre avec les élus de Sail-sous-Couzan

Ce lundi 24 juin 2019, j’ai rencontré Ludovic Buisson, maire de Sail-sous-Couzan ainsi que Jean-Paul Combe, troisième adjoint et Jean Aubert conseiller municipal au sujet du départ du dernier médecin généraliste de la commune survenu récemment.

Ce territoire de montagne à dominante rural n’échappe pas la désertification médicale. D’ailleurs, le médecin généraliste assurait à lui seul la prise en charge de 1.800 patients ! Très apprécié de la population, sa patientèle s’étendait bien au-delà des frontières communales, et son départ annoncé bien en amont aux patients oblige les élus à trouver une solution de remplacement. Les médecins généralistes des communes voisines ne peuvent pas prendre en consultation l’ensemble des 1.800 patients. Il est donc nécessaire qu’un nouveau médecin vienne s’installer à Sail-sous-Couzan. C’était l’objet de la sollicitation des élus de la commune. 

Pour les aider dans leur recherche d’un nouveau médecin, je vais alerter les services de l’Etat (ARS) et la communauté médicale en mettant en avant le dynamisme et l’attractivité de Sail-sous-Couzan. En effet, la commune est composée d’un cabinet de 5 kinésithérapeutes, d’un cabinet de 5 infirmières, d’une pharmacie fraîchement rénovée, de nombreux commerces, d’une école publique, d’une maison de retraite et d’un centre d’incendie et de secours. Par ailleurs, le médecin qui est parti met à disposition de son successeur l’ensemble du mobilier médical. 

Lors de cette réunion, nous avons également évoqué, sur le plus long terme, le projet d’une maison de santé pluridisciplinaire en lieu et place des anciens thermes dans un bâtiment communal aujourd’hui inoccupé. Pour les aider dans leur réflexion, je leur ai proposé de participer à une réunion que je vais organiser avec des médecins généralistes et des élus qui ont monté un projet similaire. Je crois beaucoup aux échanges de pratiques en mettant en avant les réussites locales qui permettent à ceux qui en ont le plus besoin d’avancer d’une manière plus éclairée.

Facebook