Hommage aux treize militaires français morts au Mali

Treize militaires français de la force Barkhane, déployée pour lutter contre les groupes armés djihadistes au Sahel, ont péri dans l’accident de deux hélicoptères ce lundi 25 novembre.

Je veux leur rendre hommage et exprimer mes sincères condoléances à chacune des treize familles endeuillées par ce drame. J’ai une pensée particulière pour mon collègue sénateur Jean-Marie Bockel : l’un des treize soldats décédés était son fils.

Après l’hommage au Sénat mardi dernier, nous étions réunis ce matin autour du Préfet de la Loire, Evence Richard, dans la cour de la Maison de l’Armée de Saint-Etienne, pour saluer la mémoire des 13 militaires morts au Mali, dans la collision de deux hélicoptères.

Au nom de tous les sénateurs, le Président Gérard Larcher avait salué mardi « le courage et l’abnégation de ces militaires de l’armée de terre, six officiers, six sous-officiers et un caporal-chef, tombés en opération et morts pour la France dans l’essentiel combat contre le terrorisme jihadiste au Sahel » et exprimé aux familles des victimes la « profonde compassion » du Sénat, avec « une pensée toute particulière pour la famille » de notre collègue Jean-Marie Bockel dont le fils, jeune lieutenant, fait partie des disparus.

Communiqué de Presse concernant les treize militaires français morts au Mali

Facebook