Dernières visites dans les communes avant le confinement

Ce vendredi 2 avril, je me suis à nouveau rendu dans le Pilat, à la rencontre de trois nouvelles équipes municipales : à Burdignes, Saint-Julien-Molin-Molette et La Versanne.

 A la veille de ce troisième – et j’espère dernier – confinement, les élus locaux étaient mobilisés une nouvelle fois pour la mise en œuvre concrète des annonces présidentielles. En seulement deux jours, il leur a fallu notamment trouver des solutions pour faire face à la fermeture des écoles, avec une incidence sur les temps de cantine et du périscolaire. 

Un peu plus d’un an après leur élection en mars 2020 (et un peu moins depuis leur prise de fonction fin mai), de nombreux exécutifs municipaux ressentent une certaine frustration de ne pouvoir avancer sur les dossiers qui leur tiennent à cœur. Pour beaucoup de ces nouvelles équipes, la dimension de la participation citoyenne tient une place centrale dans leur projet pour la vie communale. Or, il est bien difficile d’impliquer la population lorsqu’on ne peut pas organiser de réunions publiques ou autres formes de concertation et de dialogue…

Malgré la crise et ses impondérables, les élus continuent de porter des projets à fort impact pour l’avenir du territoire : préservation de la ressource en eau, relocalisation de productions artisanales, valorisation du patrimoine et de la qualité de vie… L’un des freins majeurs réside dans la diminution des ressources sur lesquelles les municipalités pouvaient compter : baisse des dotations d’Etat, suppression de la taxe d’habitation, diminution des aides départementales, disparition de la réserve parlementaire… 

Avec, bien sûr, des préoccupations qui peuvent varier en fonction des spécificités de chaque territoire :

  • A Burdignes, nous avons eu un échange des plus passionnants sur une question majeure, à partir de l’exemple du projet éolien participatif des « Ailes de Taillard » : quelle énergie pour demain ? 
  • A Saint-Julien-Molin-Molette, c’est la problématique de l’extension de la carrière qui nous a beaucoup occupés, avec l’ensemble de ses impacts pour les habitants, la sécurité et la tranquillité des riverains, l’environnement, la biodiversité, la vie de la commune… 
  • A La Versanne, nos échanges nous ont amenés à nous questionner sur le rôle des communes à l’heure où des compétences structurantes sont remontées au niveau intercommunal (eau et assainissement, urbanisme…). Je continue à penser que les communes – même les plus petites – ont un vrai rôle à jouer dans l’organisation de notre République et que l’échelon de proximité qu’elles représentent est plus que jamais indispensable.

Merci aux maires, adjoint.e.s et conseillers municipaux, qui nous ont accueillis, avec ma collaboratrice Isabelle Dumestre, et qui nous ont consacré du temps (parfois même sur leur pause déjeuner !).

Dès que les conditions sanitaires le permettront à nouveau, je reprendrai le fil de mes rencontres avec les nouveaux maires de la Loire. D’ici là, bon courage à tous et toutes pour ces nouvelles semaines d’incertitude et d’adaptation !

Facebook