Audition du PDG de LACTILIS au Sénat

La commission des Affaires Economiques du Sénat dont j’appartiens a auditionné le 20 juin dernier Monsieur Emmanuel BESNIER, président du conseil de surveillance du groupe LACTALIS.

Cette audition n’ayant pas été filmé comme cela se fait habituellement, je vous transmets un extrait du compte rendu reprenant le détail de mon intervention auprès de M. BESNIER :

M. Jean-Claude TISSOT : – Enfin, nous avons pu vous rencontrer !
Mme Sophie PRIMAS, présidente : – C’est la rareté qui fait la valeur !
M. Jean-Claude TISSOT : – Nous sommes à la veille de discussions importantes pour l’agriculture, comme l’a rappelé notre collègue. Dans votre propos liminaire, vous avez indiqué votre désaccord avec la loi (Egalim’). Sauf que, nous sommes législateurs, et qu’en tant que citoyen, il vous faut vous y plier ! Comment pouvez-vous vous en affranchir ? Je n’accepte pas une telle soustraction ! Aussi, au terme de l’examen de ce projet de loi, envisagez-vous de revenir sur votre position sur vos comptes ? »

La réponse du président BESNIER est restée très évasive, comme celle de son directeur de la communication M. Michel NALET, lors de l’audition du 24 janvier dernier, à la question sur la publication des comptes de l’entreprise.

Une enquête parlementaire sur LACTALIS a été officiellement chargée de tirer les enseignements de « l’affaire Lactalis » et d’étudier à cet effet les dysfonctionnements des systèmes de contrôles et d’information, de la production à la distribution, et l’effectivité des décisions publiques.
Ce rapport a été rendu le 27 juin et devra être adopté par les parlementaires le 18 juillet prochain.

 

Facebook