« Au nom de la Terre » : projection-débat au Sénat

Mercredi 4 décembre était organisée au Sénat une projection-débat de « Au nom de la terre » en présence de l’équipe du film – l’acteur Guillaume Canet, le réalisateur Edouard Bergeon et le producteur Christophe Rossignon. Ce film, qui décrit l’évolution du monde agricole ces 40 dernières années au travers du destin tragique d’un exploitant agricole, a été l’occasion d’un débat sur l’avenir de l’agriculture en France et la situation des agriculteurs.

Le film se termine avec le suicide du personnage principal mettant ainsi en lumière une terrible réalité : celle de la surmortalité par suicide des agriculteurs. La Mutualité sociale agricole (MSA), qui soutient la sortie du film, a dénombré « 605 décès par suicide » sur l’année 2015. Sur ce total, 372 chefs d’exploitation (292 hommes et 80 femmes), soit un suicide par jour environ et 233 salariés agricoles. Une enquête de Santé publique France estime le taux de mortalité chez les agriculteurs et agricultrices de 20% supérieur à celui de la population générale, et 30% supérieur pour les seuls éleveurs de bovins laitiers.

Face à ces drames humains, l’équipe du film insiste notamment sur la nécessité de davantage soutenir des associations comme Solidarité Paysans, qui accompagne les agriculteurs en difficulté.

Au-delà de l’indispensable prise en charge des situations individuelles, il est de notre devoir d’apporter, en tant que parlementaires, une réponse systémique à ce fait social inacceptable : ceux qui nous nourrissent ont de plus en plus de mal à vivre de leur travail et de plus en plus de raisons d’en mourir…

Avec la proposition de loi de mon collègue Henri Cabanel, nous ouvrirons ce jeudi 12 décembre un premier débat sur les moyens de faire reculer les passages à l’acte. Mais il nous faudra aussi travailler en profondeur sur les causes, dont le modèle agricole productiviste lui-même, qui poussent les travailleurs de la terre au désespoir et au suicide.

Pour plus d’informations : http://xn--solidaritpaysans-jqb.org/

Facebook